Rôles de l’IBODE

Ils sont au nombre de trois : 

Circulant(e) : 

Premier rôle de l’IBODE, iel est fondamental dans le bon déroulement d’une intervention. Dans un premier temps, iel prépare, contrôle, ordonne et distribue le matériel en respectant et faisant respecter les règles d’hygiène et d’asepsie. Iel accueille le patient, participe à son installation et veille à sa sécurité tout au long de l’intervention. Iel veille au bon déroulement de l’intervention en anticipant chaque temps opératoire et en subvenant aux besoins de l’équipe chirurgicale. Iel fait le lien entre la zone stérile et non stérile.

L’instrumentiste :

En zone stérile, iel participe à l’acte chirurgical. Iel prépare et distribue le matériel à l’opérateur en respectant le temps opératoire en cours. Les instruments sont donnés dans le sens d’utilisation, en préservant la partie noble. Iel conserve une table propre, fait respecter les temps sales/propres et est garant des bonnes pratiques des règles d’hygiène et de la préservation de l’asepsie tout au long de l’intervention. 

L’aide opératoire : 

Rôle souvent combiné avec celui d’instrumentiste. Iel collabore étroitement avec l’opérateur dans le déroulé de l’acte chirurgical afin que celui-ci se passe au mieux. Ce rôle regroupe trois actes principaux : l’aide à l’exposition (exemple : tenir les écarteurs), l’aide à l’aspiration et l’aide à l’hémostase. 

Assistant de chirurgie : 

Ce rôle permet à l’IBODE de pratiquer certains actes, encadré par un protocole. Ces actes sont : 

  • L’installation du patient en position chirurgicale
  • La pose et la fixation du drain en sus aponévrotique
  • La fermeture sous cutanée et cutanée.

Iel peut aussi assister le chirurgien sur certains gestes qui résultent d’une haute technicité comme par exemple l’aide ou la pratique de suture de vaisseaux profonds ou organes.

Les mesures transitoires aux actes exclusifs de l’IBODE ne regroupent que la fonction d’aide opératoire et non d’assistant de chirurgie.

Visit Us On InstagramVisit Us On Facebook